Vous avez sans doute entendu parler du dernier Stephen King, 22/11/63 ? C’est le nouveau best-seller que beaucoup lisent en ce moment, moi-même je suis dessus depuis quelques semaines (bon, à ma décharge, il fait 700 pages… et je le lis en anglais :)). L’histoire : un professeur de lycée de 2011 trouve une porte qui le ramène dans le passé, plus précisément à l’année 58. Sa mission : tenter de changer le cours de l‘histoire, en empêchant l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy. En attendant de remplir cette mission, il va se construire une vie dans cette période qu’il n’a pas connue et découvrir un monde dans lequel les gens sont plus ouverts (du moins dans le monde des WASP américains, car la ségrégation règne dans ces temps-là…) et surtout où les gens sont nettement moins méfiants vis-à-vis des autres. L’un des exemples marquants est l’épisode où le narrateur se retrouve à marcher sur la route, et où tous les conducteurs s’arrêtent naturellement pour lui demander s’il a besoin d’être conduit quelque part alors même qu’il n’a rien demandé. Qui ferait spontanément cela aujourd’hui ?

Ce n’est qu’une anecdote parmi d’autres, mais elle m’a marquée, car elle montre l’écart entre cette époque et la nôtre, où nous passons énormément de temps à tout cloisonner, espaces personnels, familiaux, professionnels… parce que nous avons peur : peur d’être dérangé, peur d’être envahi dans notre espace personnel, peur d’être trompé, voire d’être agressé par l’autre. A une époque où l’a priori était la confiance a succédé une époque où on se méfie. Cet a priori éprouvant moralement et psychologiquement est un obstacle redoutable que la consommation collaborative doit vaincre afin de vraiment prendre son envol.

Le sujet de la consommation collaborative est à la mode, sans que le grand public, aidé en cela par les médias traditionnels, ne sache de quoi il s’agit. Ayant commencé à étudier le sujet depuis quelque temps, j’ai décidé d’essayer d’écrire dessus, histoire de débroussailler un peu le sujet et d’expliquer avec mes mots à moi comment je vois la consommation collaborative et en quoi ce thème et cet état d’esprit me séduisent.

Comme je ne sais pas faire court, mais que je dois faire court sous peine de perdre des lecteurs, je vais faire de cet article mon introduction d’une petite série. Je vous donne donc rendez-vous au prochain article pour la suite. En attendant, n’hésitez pas à me soumettre vos commentaires, réflexions ou questions ! :)

Pour plus d’infos sur le livre, vous pouvez cliquer ici ou  (en anglais).

"

  1. krobodo dit :

    Ca donne envie!! Je le mets dans ma liste de lecture!

  2. […] Vous avez sans doute entendu parler du dernier Stephen King, 22/11/63 ? C’est le nouveau best-seller que beaucoup lisent en ce moment, moi-même je suis dessus depuis quelques semaines (bon, à ma dé…  […]

  3. Morgane dit :

    J’ai hâte de lire le livre et tes articles futurs.

  4. Comleon dit :

    Ah, mais c’est beaucoup trop court, on veut en savoir plus ;-) Encore, encore!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s