BeeoTop est un tiers-lieu ouvert début 2014 à Clichy à l’initiative de l’assureur Generali qui, outre un petit espace de coworking, héberge sur un mode permanent une vingtaine d’organisations sociales. Son but est de favoriser les échanges pour fédérer une communauté d’acteurs de l’engagement sociétal. Un lieu parfaitement approprié pour accueillir la Up Conférence du jeudi 15 janvier, à laquelle participait Than Nghiem. Le travail de Than Nghiem ? Accompagner des projets d’utilité générale dans le domaine du développement durable, un peu partout dans le monde. Son point particulier ? Elle applique une méthodologie innovante fondée sur les principes de l’open source : bac à sable et boule de neige.

 

Bac à sable

Than Nghiem prend en compte trois critères pour sélectionner les projets sur lesquelles elle travaille : l’envie et l’implication des porteurs de projet d’une part ; sa capacité à les aider d’autre part. Une fois, le projet sélectionné, il s’agit de trouver des experts (les « zèbres ») prêts à consacrer un peu de temps pour appliquer leurs compétences afin de faire avancer le projet. Elle offre à ces porteurs de solutions un « bac à sable » dans lequel ils peuvent se mélanger et « bidouiller » sans aucune règle. Un principe de développement décrit par Eric Raymond, inventeur du concept de l’open source, dans l’essai « La cathédrale et le bazar » en 1999.

collaborative problem solving

L’ingéniosité collective au travail (photo prise à l’exposition Wave)

 

Ce travail peut prendre la forme de hackatons, réunissant sur une période courte mais intense des experts prêts à faire avancer le projet, ou sur un plus long terme, de programmes de « fellowship », des bourses octroyées à des étudiants pour des périodes de trois ans afin de leur permettre de travailler au développement de projets sans entraves financières.

 

Boule de neige

Après le projet, l’objectif (et la beauté) de l’open source est de faire jouer l’effet « boule de neige » : l’idée est mettre à la disposition de tous le fruit de l’intelligence collective afin de permettre sa réplication n’importe où. Une fois un projet achevé avec succès, on regarde toutes les pratiques qui ont marché et on les diffuse, afin que d’autres puissent les « hacker », c’est-à-dire les appliquer directement à d’autres projets. C’est ce qui s’est passé et continue de se passer avec le projet Bedzed, auquel Than Nghiem a contribué. Cet écoquartier construit dans une banlieue de Londres il y a quelques années présente la particularité d’afficher un bilan carbone zéro. Aujourd’hui, il compte plusieurs répliques au Royaume-Uni et dans le reste du monde.

Autre illustration en France, Than Nghiem a participé au projet qui a vu la renaissance de la commune de Loos-en-Gohelle : cette ville située dans un bassin minier et qui était dans un état critique il y a quelques années est aujourd’hui un site de référence en matière de développement durable. Désignée comme « ville pilote d’interprétation du développement durable », elle devrait même faire l’objet d’une visite des dirigeants internationaux qui viendront en France en Décembre, à l’occasion de la COP21.

 

Conclusion : soyons barbares !

blog chiado_work scene

En plus d’être une hackeuse, Than Nghiem est aussi une « barbare » : elle fait partie du collectif des cent barbares, un mouvement né début 2014 dont le mot d’ordre est de s’introduire dans les citadelles et bunkers, partout où il y a des problèmes, afin de travailler directement à les résoudre. Une innovation de type open source qui prône la bienveillance et une société plus ouverte, dans un manifeste publié (et modifiable par tous bien entendu J) ici. Un mouvement appelé (je l’espère) à essaimer et grandir !

Pour en savoir plus

Le livre de Than Nghiem : Des abeilles et des hommes : passerelles pour un monde libre et durable

Le manifeste des 100 barbares : http://bit.ly/15DN1eX

Le site de BeeoTop : http://www.beeotop.org/

Le site des Up conférences : up-conferences.fr/

Last but not least… Le site du prochain OuiShare Fest (en mai !) : http://2015.ouisharefest.com/

À propos de amchronicles

Traductrice, blogueuse et conspiratrice positive en soif de connaissances et de partage - A happy translator and positive blogger / tweeter / idea spreader :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s